Arnaques et petits arrangements

L’arrivée de la fibre n’est pas qu’une bonne nouvelle.

Avec elle arrive également une jolie collection allant du petit mensonge entre amis à l’arnaque pure et simple. Petit tour d’horizon de ce qu’on a vu jusqu’à présent. Vous remarquerez que le fond des arguments est assez souvent identique : « c’est maintenant tout de suite avec moi, vous n’avez pas le choix sinon blah blah blah ».

« Je représente tel opérateur, nous avons une exclusivité dans votre secteur, donc vous n’avez pas le choix »

Il existe, pour simplifier, deux grandes familles de réseaux fibre : ceux financés par les opérateurs et ceux financés par la puissance publique. Dans les deux cas, la loi impose que ces réseaux soient ouverts à tous les opérateurs déclarés. Il n’y a donc aucune exclusivité possible. C’est même l’inverse : lorsqu’un réseau fibre est déployé dans une zone, une fois tous les travaux terminés, un gel de trois mois est déclaré, permettant (en principe) aux opérateurs d’avoir le temps de prévenir leurs utilisateurs avant que les raccordements effectifs ne commencent.

Quel que soit le cas, donc, PAS D’EXCLUSIVITÉ pour un opérateur. Ce qui peut par contre arriver, c’est qu’un opérateur soit temporairement le seul sur une zone. C’est souvent le cas avec un opérateur ayant fait sien une couleur bien connue, surtout lorsque c’est lui qui a été chargé par la puissance publique de déployer le réseau fibre avec l’argent de nos impôts.

« j’ai une super offre juste pour vous mais ça se termine demain, il faut signer maintenant »

C’est un argument de vente vieux comme le monde. Ça peut éventuellement s’entendre sur une voiture, mais en matière d’accès internet, la règle est immuable depuis des années : si votre soucis principal est le prix que vous allez payer, la meilleure tactique est de changer d’opérateur tous les ans pour profiter des promotions « nouveau client » de la concurrence.

Chez SCANI, nous n’entendons pas entrer dans ce type de jeu, le tarif est fixe, point barre.

« Si vous ne vous abonnez pas à la fibre maintenant, après, il sera trop tard »

Celle-ci, on ne sait même pas d’où elle a bien pu sortir. Le réseau tel qu’il est déployé partout en france prévoit un nombre de fibre suffisant pour relier l’ensemble des habitations d’un secteur avec une marge de 10 à 30% supplémentaire.

Le seul cas ou pourriez vous abonner à la fibre aujourd’hui mais pas demain, c’est éventuellement si un lotissement poussait au fond de votre jardin et vampirisait toutes les fibres prévues originellement pour votre rue. Si ce genre de chose risque d’arriver, à priori, vous êtes déjà au courant.

Sinon, c’est juste un nouvel argument pour vous empêcher de prendre le temps de réfléchir et de choisir vous même. Bref, de la vente forcée.

« Il faut absolument vous abonner maintenant parce qu’on va débrancher votre ancien internet très bientôt et vous n’aurez plus rien »

Il existe bien un plan national en cours d’élaboration pour « éteindre l’ancien réseau ». Celui-ci est d’ailleurs en test depuis plusieurs années dans le sud de l’Ile de France et dans un canton en Bretagne. Mais il est déjà prévu, dans ce plan, des audits du réseau actuel, ciblés et locaux, avant toute prise de décision d’extinction. Les élus locaux seront d’ailleurs informés du déroulé des opération.

Le plan prévoit actuellement un début des opérations de passage vers la fibre à partir de 2026 pour une réalisation complète théorique en 2030.

De notre côté, compte tenu du retard qu’on a déjà constaté sur le déploiement de la fibre un peu partout en France, on ne croit pas à un quelconque arrêt total de l’ancien réseau en cuivre avant 2040 ou 2050.

Dans tous les cas, c’est votre opérateur actuel, par la voie d’une communication officielle et globale, qui vous tiendra informé de ces opérations, ainsi que via la mairie de votre domicile. Pas un démarcheur en porte à porte ni un flyer déposé dans votre boite aux lettres par un étudiant fauché.

« Nous, c’est France Télécom, on sait ce qu’on vous dit, on représente l’état, vous pouvez nous faire confiance »

France Télécom, ancien monopole d’état, a été vendu en bourse en 2004 suite aux directives européennes qui imposent la privatisation de l’ensemble du secteur. En 2013, l’assemblée générale de cet opérateur désormais à composante très majoritairement privée, a voté l’abandon définitif du nom « France Télécom » au profit du nom « Orange ».

En 2019, l’état français ne détenait plus qu’un peu moins de 23% de l’entreprise. L’état est donc autant représenté par Orange que par SCANI dont 23.44% du capital est aux mains de structures publiques (à l’heure de l’écriture de cet article).

Blague mise à part, même si ça semble n’être qu’une question de langage, beaucoup de gens font encore confiance à Orange avec, au fond de l’esprit, le monopole et la bienveillance de l’état. Il n’en reste malheureusement plus grand chose, Orange, comme toute entreprise de capitaux, a comme but premier le profit de ses actionnaires.

« Maintenant tout passe sur IP, il faut changer votre téléphonie et tout un tas d’autres vieilles choses chez vous, sinon, tout va s’arrêter du jour au lendemain sans prévenir »

Cet argument est très souvent annoncé aux entreprises petites comme grosses. Reprenant tout ou partie des arguments exposés plus haut. C’est bien entendu totalement faux. Il est vrai qu’un jour les anciens appareils devront être changés, mais il n’y a pas urgence et aucune obligation de signer avec X ou Y pour le faire.

On recommande fortement aux entreprises d’aborder le sujet avec le prestataire qui s’occupe des postes informatiques (lorsque vous en avez un), ou avec votre entourage « un peu geek » pour étudier la question avant de s’engager dans ce genre d’opération possiblement fort coûteuses pour un matériel et des prestations qui ne sont peut être même pas « au goût du jour ».

« La fibre va régler tous vos problèmes »

La fibre a un objectif et un seul : résoudre les problèmes de baisse de débits dus à l’éloignement entre les utilisateurs et les centraux téléphoniques.

La fibre ne changera rien à votre vie si votre ordinateur rame. Elle ne changera non plus rien à votre vie si votre wifi a du mal à traverser les murs de votre maison. Pas plus qu’elle ne permettra à vos enfants de passer moins de temps devant les écrans.

Bref, étudiez bien la chose. Si vous avez du matériel récent et une couverture wifi qui va bien chez vous mais que le réseau rame, la fibre est probablement une très bonne idée. Si ce que vous avez et que vous faites sur internet vous va bien aujourd’hui, pas de grande raison de vous lancer dedans.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.