2019 en chiffres

Suite à un fil twitter et une remarque fort judicieuse, les chiffres 2019 sont rapatriés par ici pour la postérité.

En ce 31 décembre, la coopérative compte 695 membres et dispose de 31260 € de capital versés par ces mêmes membres. 31.47% de ce capital est détenu par des collectivités locales (mairies et intercommunalités essentiellement) avec un investissement notable de 6300 € de la commune de Joigny.

Le réseau compte 755 connexions actives pour 1389km de ponts radios au travers de 1446 antennes et autres switchs ou routeurs installés dans l’Yonne.

On a compté (sans grande assiduité, il faut bien le noter), 1091 heures de travail dont 67% de façon volontaire et bénévole. C’est probablement moins de la moitié du travail réellement effectué.

Côté wifi public, les quelques 80 points d’accès déployés sur le territoire ont supporté 270000 connexions de plus de 10 minutes dans l’année provenant de 15394 appareils différents (la carte des points d’accès est disponible ici)

Côté finances, les ventes de la coopérative s’élèvent à 200k€. Les dépenses se montent à 205k€ 190k€, ce qui ne générera pas de déficit, 35k€ de ces dépenses étant, en prime, de l’investissement en matériel qui sera amorti sur 3 ans.

Sur les sommes encaissées, il y a eu 2800 € de rejets de prélèvements (principalement pour défaut de provision), ce qui a occasionné des frais bancaires non négligeables s’élevant à plus de 600 €.

Du côté chiffres rigolos, le système d’information (l’outil qui nous sert un peu à tout) a assuré la génération de 6147 factures. La base de donnée fait 1.2Go. La banque d’image 12Go. La banque documentaire 1Go. Les backups des configurations 122Mo. Le cache de tuiles cartographiques OSM 447Mo.

Du côté cœur de réseau, on dispose trois routeurs à en Ile de France qui supportent 3 transitaires (des opérateurs permettant à SCANI de joindre tout le reste des réseaux qui composent internet) et de 2 points d’échange (qui permettent de joindre directement une bonne partie des opérateurs européens) pour une capacité globale maximale de 5Gbps. La capacité entre le cœur de réseau et notre beau département est un peu inférieure à 2Gbps et la consommation réelle aux heures de pointes est de l’ordre de 4/500Mbps :

Pour finir, une image valant 1000 mots, voilà ce qu’on peut faire avec un peu d’huile de coude et 7 ans devant soi (malgré les apparences, ça ne dépasse pas les contours de l’Yonne) :

Tu voudrais faire pareil dans ton coin ? On viendra pas (ou pas beaucoup/longtemps), mais on aide avec plaisir et on a des copains de la Fédération FDN un peu partout ! Hésite pas à faire coucou en ligne ou en vrai … et si jamais t’as du temps à perdre, on accueil des stagiaires tout au long de l’année !

Pour ceux qui se posent la question, l’image en tête d’article est un « Sankey Graph » des flux financiers globaux de la coopérative, généré avec d3js.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *