Objectif Fibre

Début 2020, la fibre optique devrait être opérationnelle dans le Migennois. Il sera donc possible de prendre un abonnement FTTH ( Fiber To The Home – Fibre jusqu’à la maison/appartement) à un tarif proche de celui de votre abonnement ADSL (Internet par les fils du téléphone).

L’intérêt de la fibre ?

La fibre optique possède un avantage majeur par rapport au réseau téléphonique : la distance entre votre logement et le central de l’opérateur n’a pas d’importance ou très peu. Avec la fibre, le débit est identique pour tout le monde. D’autres avantages existent comme :

  • Des débits pouvant aller jusqu’à 10GBits/s dans les 2 sens ( montant/descendant, jusqu’à 1000 fois plus de débit qu’avec les technologies DSL par les fils du téléphone)
  • Des temps de réponses améliorées, particulièrement pour les jeux.
  • Des temps de téléchargement presque instantanés
  • Des services vidéo en très haute définition
Résultat de recherche d'images pour "vitesse téléchargement adsl fibre"
ADSL vs Fibre Optique

Pour résumer, c’est une technologie qui offre un accès aux services Internet sans limites.

Comment ça marche ?

Schéma d’un raccordement optique ( crédit : B4RN )
Résultat de recherche d'images pour "NRO"

Le NRO ( Nœud de Raccordement Optique ), c’est le central où toutes les fibres d’un territoire arrivent, on peut parler de cœur de réseau local optique. Pour le Migennois, le cœur de ce réseau est situé au même endroit que l’ancien cœur du réseau cuivre ( ADSL/VDSL ). Ce cœur dispose déjà d’une connexion fibre depuis longtemps et c’est d’ailleurs grâce à cela que vous avez la télévision via votre box Internet. Il est important de noter, que, dans de cas précis, malgré le fait que le réseau appartienne au département, son cœur (ce fameux NRO) est situé dans un bâtiment privé d’Orange.

Résultat de recherche d'images pour "PM optique"

Le PM ( Point de Mutualisation ), c’est une armoire de rue située par quartier et reliée en fibre optique avec le NRO où l’on va mixer en général jusqu’à 128 utilisateurs sur une même fibre ( technologie GPON : https://fr.wikipedia.org/wiki/GPON ). Les équipements à l’intérieur de celle-ci sont passifs et n’ont pas besoin d’électricité pour fonctionner. A cette étape, on dit alors que les logements sont adressables car la boucle locale optique est opérationnelle. Dans la ville de Migennes, il y a environ une dizaine de points de mutualisation et autant que de villages alentours (Looze, Brion, Cheny, …)

Résultat de recherche d'images pour "pbo"

Le PBO ( Point de Branchement Optique ), c’est une boîte, soit souterraine, soit sur des poteaux qui sont reliées avec les points de mutualisation en fibre optique. Dans le PBO, il peut arriver soit 12, 48 ou 96 fibres optiques suivant le nombre de logements de la rue ou du quartier. Il peut y avoir plusieurs points de branchement optique. Dans le cas de Migennes, il a été décidé d’utiliser le même déploiement que l’ancien réseau cuivre.

A ce stade et lorsque que toutes les fibres sont soudées ( https://www.youtube.com/watch?v=rFIgRERcznA ) entre le NRO, les PM et les PBO, on dit que les logements sont raccordables.
Si un opérateur couvre le quartier, c’est à dire qu’il à mis ses propres équipements au NRO et au PM , alors le logement peut être connecté à Internet via la fibre optique.

XP-FOB-FTTX-B

Il reste donc à mettre en œuvre le câble optique entre le PBO et le PTO ( Point de Terminaison Optique ), qui sera dans votre maison, pour brancher votre box compatible fibre optique. C’est votre nouvelle prise téléphonique en somme, mais c’est de la fibre optique !

Vous êtes enfin raccordés !

Et SCANI dans tout ça ?

SCANI souhaite pouvoir offrir des connexions fibres sur ce réseau public mais financièrement, il nous faut minimum de 30 logements qui paient un abonnement à 30€/mois pour absorber cet investissent de départ (en 11 ans avec ce nombre minimum d’abonnés). Nous avons le choix de laisser l’opérateur délégataire (BFC Fibre – Filiale d’Orange) fibrer jusqu’à l’utilisateur final ou assurer nous même le fibrage des derniers mètres. Si nous envisageons de faire nous même ces quelques derniers mètres, l’amortissement est divisé par deux.

Pour l’heure, nous ne pouvons pas proposer cette solution fibre à Migennes, car nous n’avons pas assez d’abonnés au réseau Scani. Pour proposer la fibre optique chez l’habitant, nous disposons donc aujourd’hui de trois solutions : avoir plus de connectés sur une même zone, prévoir un abonnement plus élevé, ou bien financer l’investissement par d’autres moyens.

Augmenter le prix

A Migennes, vous êtes aujourd’hui 15 abonnés Scani. Avec 15 abonnés en augmentant le prix de 30€ à 42€, Scani peut envisager de déployer la fibre à domicile.

Connecter plus de personnes

Pour maintenir un abonnement mensuel à 30 €, mais en fibre optique, il faut le double d’abonnés Scani à Migennes, soit 30 foyers.

Financer l’investissement

La solution pourrait consister à faire un appel au capital de SCANI pour financer cet investissement, tout en conservant l’abonnement à 30 €.

Les personnes intéressées pourraient faire augmenter le capital de la coopérative de 14 000 € permettant le fibrage des tous les adhérents Scani de Migennes.

Et la télé et la téléphonie ?

Le fameux triple-play (internet, télévision, téléphonie) que nous vantent les 4 opérateurs nationaux est très clairement inaccessible pour une petite structure comme nous. Mais plus que l’impossibilité financière, de nombreux membres de SCANI estiment que ce n’est pas notre rôle : nous sommes et resterons un fournisseur local, Icaunais, d’accès à Internet.

Reprendre les chaînes télés coûte cher, très cher, des autorisations des chaînes sont nécessaires ( rappelez-vous le litige entre BFM/Free/Orange).

Faire de la téléphonie impose à SCANI d’avoir un support 24/24 et 7/7, cela n’est pas possible, car la majorité des « faiseurs du réseau » sont bénévoles.

Résultat de recherche d'images pour "xiaomi mi box"
Xiaomi Mi Box / Android TV

Pour la Télé, alors on fait comment ?
SCANI considère que le meilleur moyen est de regarder les chaînes via la TNT. A la naissance du projet, du temps de PCLight, il existait une demande pour obtenir la télévision. Celle-ci, s’est estompée avec l’arrivée de NetFlix et les offres concurrentes, le morcellement de l’offre sportive ( Football par exemple : https://www.numerama.com/pop-culture/288535-quel-abonnement-privilegier-pour-voir-le-maximum-de-championnats-de-foot.html )

Avec cette offre, il faut plusieurs abonnements pour regarder ses matchs préférés. L’apparition de Molotov TV a permis, en plus, à certains, d’utiliser leur TV Connectée, ordinateurs et smartphone et a réduit la demande à ce service. Les jeunes regardent de moins en moins la télévision, ils sont par contre de gros consommateurs des plateformes vidéos comme YouTube, des réseaux sociaux type Instagram/Snapchat , etc et des plateformes de type NetFlix. Surtout, ils jouent beaucoup sur Playstation, XBox, Switch et jeux PC. Ces jeux actuels ont besoin de très bonnes connexions pour télécharger les mises à jour ( plusieurs gigaoctets par mise à jour ) et une très bonne latence ( délai de communication très court ) pour les jeux en réseau (par exemple Fortnite).

Résultat de recherche d'images pour "raspberry pi multimédia"
Raspberry PI

SCANI peut proposer avec l’aide des associations locales ( FabLab, Icaunux, etc… ), de « fabriquer » avec vous sa propre Box TV (et autres services multimédia) suivant vos usages et indépendante du fournisseur d’accès. Les actifs de SCANI participeront donc au lancement de cette Box TV, mais SCANI ne fera pas le support de cette solution pour se concentrer sur le bon fonctionnement du réseau. Le support se fera soit par les associations partenaires et/ou d’une nouvelle association créée pour le faire. Un beau challenge en perspective ! Et pourquoi pas, intégrer les WebTV locales dans ces Box TV ?

Pour la Téléphonie, comment faire ?

SCANI redirige à ce jour les demandes des coopérateurs chez un opérateur français OVH Telecom ( https://www.ovhtelecom.fr/telephonie/voip/ ) avec une offre à 1,19€ TTC. Il n’est pas exclu que des membres motivés fabriquent une solution de téléphonie…

En 2020, Migennes sera la 1ère ville de l’Yonne fibrée par la puissance publique, avec le fruit de nos impôts, passant peut être à terme devant Auxerre et Sens où le déploiement est toujours en cours par l’opérateur privé historique (alors qu’il aurait dû être terminé en 2018 à Auxerre). La présence de SCANI sur le Réseau d’Initiative Publique du Département de l’Yonne via la SPL Bourgogne Franche-Comté Numérique permettrait d’offrir des connexions Très Haut Débit pour les Icaunais en Fibre Optique via une structure locale, coopérative et non marchande qui d’ailleurs n’a reçu aucune invitation pour la réunion publique d’information du 11 décembre 2019.

A vos avis et commentaires.

Commentaire (3)

  • Kicik| 7 novembre 2019

    C’est maintenant que tout se joue !! Soit l’opérateur historique capte la clientèle et verrouille le marché pour les 30 années à venir soit vous faites le choix d’une alternative ! Sociale, solidaire, volontaire, bénévole et surtout d’origine 100% Icaunaise ! C’est quand même pas rien non ?!

    42 € oui c’est un peu plus cher et pis il n’y a pas la télé, mai son s’en fout de la télé, faut la jeter et vite !! Et 42 € ce n’est même pas le prix des super machin box de chez n’importe quel opérateur actuellement. Bon y’a bien des offres low cost ou des pas chers pendant 1 an…. Bon je soutiens oui, bien évidemment.

    Avec mon pseudo certains me reconnaîtrons, mais c’est bien par conviction profonde que je pense que c’est le moment de faire le bon choix !

    • Eric| 14 novembre 2019

      Et puis, la télé, est-ce bien utile de la faire passer par les « tuyaux » d’internet alors que le réseau hertzien TNT fonctionne parfaitement la plupart du temps.
      Au moment où on pointe du doigt la consommation énergétique d’internet et son impact sur l’environnement et le réchauffement climatique, le stockage et la bande passante nécessaire pour la télévision sont-ils vraiment indispensables ?

  • bruno| 7 novembre 2019

    Un petit point information complémentaire : la mise en place du réseau est payée par nos impôts, mais ce sont bien les opérateurs (et donc leurs clients) qui paient la mise en service des circuits finaux et aussi les frais récurrents (ici 12 € HT / ligne / mois) à la filiale d’Orange BFC Fibre.

    L’histoire ne dit pas quelle partie est reversée au département, propriétaire du réseau. On ne sait même pas, en fait, si un quelconque flux financier est prévu entre Orange et le département de l’Yonne.

    Un peu comme la montée en débit ou nos impôts sont offerts sur un plateau d’argent à Orange pour améliorer son propre réseau et continuer à vendre des abonnements …

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *