L’histoire de Serbonnes

Avant de devenir SCANI, notre réseau est né chez PCLight qui l’a porté de 2012 à 2015. Les premiers déploiements ont eu lieu fin 2012 du côté de Taingy, de Joigny et de Seignelay.

Fin février 2013, le maire de Courlon sur Yonne prends contact avec l’association pour trouver une solution pour les oubliés du haut débit de la commune voisine : Serbonnes. Après étude de la situation, on en arrive à la conclusion qu’on peut emmener le débit disponible à Courlon jusqu’à Serbonnes en s’appuyant sur les clochers des deux églises.

Une ligne ADSL est commandée et livrée à la bibliothèque de Courlon, un premier pont radio est monté entre la bibliothèque et l’église de Courlon, puis un second entre les églises de Courlon et de Serbonnes. Mission accomplie début juin 2013 : la mairie de Serbonnes est connectée. On est encore loin d’être arrivés à destination, il faut à présent tricoter dans le village pour aller jusqu’aux bord de l’Yonne ou sont situés toutes les maisons inéligibles à l’ADSL.

Avec l’aide de locaux, on fini par implanter un relais au centre d’action social situé sur la commune (qui en profite pour installer un point d’accès wifi public, ancêtre de SCANiFi). On continue le long de la rue pour arriver chez un membre actif de l’époque dont la maison fait tout pile l’angle avec la rue dans laquelle il faut qu’on se dirige.

Encore un nouveau relais juste aux abords de l’Yonne et nous voilà prêts !

Puis, le temps a passé. Le réseau a vécu, il s’agrandit, il n’est plus connecté via Courlon mais plutôt via Sens (ou une fibre de collecte a été installée) via Michery (ou un agriculteur a fort gentiment accepté qu’on s’installe en haut de ses cellules), et surtout, il n’y a plus, depuis plusieurs années, de membre actif sur la zone.

L’arrivée des offres 4G et l’absence d’animation locale aidant, Serbonnes qui, au plus haut a compté 16 connectés n’en compte plus que 4 aujourd’hui. Le dernier connecté des bords de l’Yonne disposait jusqu’à il y a quelques jours d’une connexion traversant 3 relais situés chez des gens n’étant plus eux même abonnés mais ayant laissé gracieusement les antennes SCANI en fonctionnement. L’un de ces relais a disparu de nos radars et il s’est avéré impossible de contacter le propriétaire de la maison, fermée et en vente depuis plus d’un an.

On aurait bien entendu préféré observer un élan de coopération dans le voisinage pour redonner sa vigueur d’antan au réseau dans ce secteur, mais sans actif local pour agiter les choses, il faut bien se rendre à l’évidence : c’était fort peu probable.

C’est donc avec un petit pincement au cœur que les actifs qui se sont rendus chez le dernier connecté de la rue lui ont conseillé de suivre l’exemple de ses voisins étant donné que manifestement personne ne souhaitait s’impliquer pour faire renaître le réseau dans le quartier. Mais d’un autre côté, « mission accomplie » : avant début 2013, il n’y avait rien, puis il y a eu du réseau avec un débit valable pour l’époque dans la rue de l’Yonne à Serbonnes, et c’est grâce à PCLight puis à SCANI que ça a pu se faire !

Bien entendu, le restant les autres membres du secteur restent connectés.

On en profite pour lancer un grand merci à ceux qui ont oeuvré à Courlon et Serbonnes pour que ça arrive et que ça tienne dans le temps (en espérant ne pas en avoir oublié) : deux Juliens, Lucile, Hervé, Cédric, Fred, Bruno, Fredo et plusieurs Christophes !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *