Vous avez dit peering ?

Il semble qu’Apple, vous savez, la petite boite Californienne qui fabrique des téléphones intelligents, soit entrain de restructurer son réseau. A cette occasion, ils ont envoyé un mail à (nous pensons) l’ensemble des opérateurs qui constituent internet pour établir des accords de peering. Une bonne occasion pour une petite explication !

SCANI exploite un réseau, jusqu’ici, rien de bien étonnant, la coopérative étant fournisseur d’accès. Le gros du réseau est dans l’Yonne, ce sont les 1200 antennes déposées un peu partout dans le département. Il y a ensuite plusieurs liens louées jusqu’à Paris ou se trouvent trois routeurs principaux du réseau.

Ce qui est moins évident, c’est que ce réseau est techniquement et administrativement équivalent à n’importe quel autre réseau. Évidemment, il est (beaucoup) plus petit que celui d’Orange ou de Free, mais il fonctionne selon les mêmes principes et est tout aussi indépendant.

Chaque réseau indépendant est connu comme un numéro (AS, « autonomous system »). SCANI porte le numéro 201080. Orange, c’est 3215. Et Apple, c’est 714. Pour qu’Internet fonctionne, il faut que ces réseaux puissent échanger des données entre eux. Matériellement, il s’agit simplement d’un câble qui connecte deux routeurs ensemble (un chez soi, et l’autre chez l’opérateur avec qui on se connecte). Généralement au sein du même bâtiment. En l’occurence, celui dont on parle aujourd’hui porte le doux nom de « Téléhouse2 » et est situé 137 boulevard Voltaire à Paris.

On distingue deux grands types de connexions entre réseaux :

Le transit

C’est ce qui permet de « joindre tout internet ». En gros, l’opérateur avec qui on se connecte indique à l’ensemble de ses propres voisins qu’il sait comment nous joindre et nous indique l’ensemble de ce qu’indiquent ses propres voisins, ainsi que les voisins de ses voisins, etc. Ce type de connexion est généralement payant et facturé à la consommation. SCANI dispose de deux connexions de ce type.

Le peering

C’est le même principe, au détail près que sur ce type de connexion, chacun indique à l’autre ses propres adresses mais pas le reste d’internet. Elles ne servent donc qu’au trafic échangé entre deux opérateurs précis et pas les autres. En règle générale, on ne parle pas d’argent sur ce type de lien, chacun considérant qu’il a tout intérêt (pour réduire ses factures de transit et/ou pour améliorer la qualité de son réseau) à échanger directement avec son voisin.

Dans le cadre de sa réorganisation, Apple, AS714, propose à l’ensemble des opérateurs qui pratiquent le peering de monter ce type de connexion. Concrètement, c’est tout bête : on a simplement expliqué à un des deux routeurs de Paris « hey, au bout du câble branché sur le port numéro 7, y’a Apple, AS714, parle avec lui, et faites votre boulot ».

La connexion en question a été mise en service ce matin le trafic échangé entre SCANI et Apple passe donc directement d’un réseau à l’autre sans passer par un opérateur intermédiaire. Avant cette connexion directe, le trafic faisait un tour par l’un des deux fournisseurs de transit de SCANI, chemin qu’il est bien entendu toujours possible d’emprunter si jamais la connexion directe venait à poser problème, la bascule étant automatique.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *