Ralentissements sur la partie sud du réseau

Une panne de l’un des liens utilisés par SCANI est l’occasion de faire un billet qui explique comment fonctionne le réseau de la coopérative et de montrer ce qu’on peut apprendre avec quelques outils simples.

Jeudi dernier, le 19 juillet, le lien principal de Taingy est tombé en rade vers 13h20. Le site de Taingy est actuellement le collecteur principal du trafic provenant des secteurs de Grandchamp, Charny et Andryes (en plus du trafic des villages et hameaux autour de Taingy). Celui-ci dispose d’une sortie « de secours » via un pont radio entre Taingy et Pourrain, qui poursuit ensuite sa route vers Auxerre puis la fibre allant jusqu’au coeur de réseau Parisien via Dijon et Lyon (oui, c’est long)

Un peu de culture du réseau SCANI

Tout ceci est visible sur la carte de supervision du réseau (dans le milieu, on parle d’une « weathermap ») :

Sur cette carte, Taingy, le lieu de la panne, est noté « F1ZAV » (en bas à droite). On y voit clairement le trafic passer par POUR (Pourrain) plutôt que de remonter tout en haut au milieu via CORE L2TP (le concentrateur de trafic situé à Paris).

Le lien Taingy – Pourrain est long (près de 18km) et ne permet pas d’absorber l’intégralité du trafic généré par Charny, Grandchamp et Andryes. C’est tout de même mieux qu’une coupure franche.

Il existe une 3e route de sortie à Taingy vers un concentrateur secondaire situé à Joigny (KERNEL sur la carte), mais il était, malgré le fait qu’un autre opérateur soit utilisé, également en panne.

Mais alors, que s’est-il passé ?

Eh bien on ne sait pas réellement, mais voici les conjectures qui ont pu être réalisées grâce à différents sites. À peu près au même moment que la panne, deux centraux téléphoniques d’Orange ont disparu des radars, comme en témoignent les suivis effectués par Free-Reseau (celui de Taingy n’étant pas dégroupé par Free, il ne fait pas partie de leur surveillance) :

On se dit assez vite « oui mais, Ligny et Pontigny, c’est VRAIMENT pas le même coin ». C’est vrai .. Sauf que, du point de vue du réseau, si.

Pour dénicher cette information, on va faire un tour chez les copains de LaFibre.Info qui tient à jour une carte de l’ensemble des connexions radios exploitées par les opérateurs. En ce qui concerne Orange, on y apprends que le central téléphonique de Taingy, tout comme celui d’Étais-la-Sauvin sont alimentés en radio depuis le site TDF de Bleigny-le-Carreau. Pontigny et Ligny se trouvent à proximité immédiate de Bleigny.

La panne concernant Pontigny et Ligny s’est terminée vers 15h30. Pourtant, du côté de Taingy, il a fallu attendre 19h20 pour voir revenir la lumière au bout du tunnel.

Du coup, on se dit que la panne a probablement du toucher, au moins en partie, le pylône de Bleigny (la photo en tête d’article). Il aurait été pertinent de vérifier, sur le moment, si la téléphonie mobile était impactée dans les secteurs avoisinants, le pylône de Bleigny étant un nœud central des réseaux d’Orange, Free et (surtout) Bouygues.

Commentaire (1)

  • lamure| 23 juillet 2018

    Good job. Les types de collectes des NRA ont toujours été une donnée confidentielle (secret commercial) et effectivement il est parfois difficile de savoir si le FH est le lien principal, un lien de secours ou une adduction pour un autre site (autre NRA, relais mobile, …)

    Normalement il y en a de moins en moins car les NRA sont de plus en plus fibrés pour proposer du VDSL et ipTV (sur fond propre ou dans le projet de certains RIP comme chez nous dans le GARD : tout le volet 1 du RIP concerne le fibrage des NRA et NRA-MeD qui ne le sont pas encore)

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *